Les troubles neurovisuels chez l’enfant

Les troubles neurovisuels chez l’enfant

Distanciel

Format

A regarder

Contenu disponible en permanence


Gratuit

Les troubles neurovisuels chez l’enfant : Sémiologie, dépistage précoce, diagnostic différentiel et principes de prise en charge

Les progrès médicaux en néonatalogie ont permis l’amélioration du taux de survie des enfants prématurés ainsi que celui des nouveaux-nés gravement malades. De ce fait, la prévalence des dysfonctionnements cérébraux est en augmentation.

Le handicap visuel est, la plupart du temps, assimilé aux seuls troubles de l’acuité résultants d’une atteinte périphérique. Or, des lésions intéressant les voies visuelles rétro-chiasmatiques ou les aires visuelles engendrent également un handicap visuel, encore trop souvent méconnu.

Pourtant, toutes les études épidémiologiques récentes montrent que les troubles neurovisuels constituent aujourd’hui chez l’enfant la 1ère cause de grande malvoyance dans les pays industrialisés, loin devant les troubles ophtalmologiques.

Ces troubles peuvent concerner le champ visuel, l’exploration, la mémoire, l’analyse, l’attention ou la reconnaissance visuelle, tout en épargnant l’acuité. Il s’avère que cette intégrité de l’acuité est trompeuse si on la considère comme un indicateur suffisant du bon fonctionnement de la fonction visuelle.

Ce constat justifie l’intérêt clinique du diagnostic précoce des troubles neurovisuels d’origine centrale dont les retentissements graves sur les apprentissages et le développement social sont malheureusement bien établis.



Institution / Organisme :
PedagoJ